Coordination des protections différentielles (DDR)

De Guide de l'Installation Electrique

La sélectivité est réalisée soit par temporisation, soit par subdivision de circuits, qui sont ensuite protégés individuellement ou par groupes, soit par une combinaison des deux méthodes.

Une telle sélectivité évite le déclenchement de tout DDR autre que celui situé immédiatement en amont de la position du défaut :

  • avec l'équipement actuellement disponible, la sélectivité est possible à trois ou quatre niveaux de distribution différents :
    • au niveau du tableau de distribution général principal,
    • au niveau des tableaux de distribution généraux locaux,
    • au niveau des tableaux divisionnaires,
    • au niveau des prises de courant pour la protection individuelle des appareils,
  • c'est en général, au niveau du tableau terminal, que sont placés les dispositifs de coupure automatique pour assurer la protection contre les contacts indirects et la protection complémentaire contre les contacts directs.

Sélectivité entre les DDR

La spécification générale permettant d’atteindre une sélectivité totale entre deux DDR nécessite les deux conditions suivantes :

  • le rapport entre les courants de fonctionnement résiduels assignés doit être > 3,
  • retard de la temporisation du DDR amont.

La sélectivité est obtenue en exploitant les différents niveaux de sensibilité standardisée : 30 mA, 100 mA, 300 mA et 1 A et les temps de déclenchement correspondants, comme indiqué dans la Fig. F61.

Fig. F61 – Sélectivité totale à 3 niveaux.

Sélectivité à 2 niveaux

(voir Fig. F62)

Protection

  • Niveau 1 : DDR avec réglage de la temporisation au cran I (pour appareil industriel) ou type S (pour appareil domestique) .
  • Niveau 2 : DDR instantané, avec une sensibilité élevée sur les circuits d'alimentation des prises ou des appareils à haut risque (machines à laver, etc.). Voir aussi chapitre La norme NF C 15-100 fonction par fonction.
Fig. F62 – Sélectivité totale à 2 niveau.

Solutions Schneider Electric

  • Niveau 1 : disjoncteur ComPact NSX Vigi intégré ou Acti 9 avec bloc Vigi adaptable , réglage type I ou S.
  • Niveau 2 : disjoncteur avec bloc Vigi intégré (iDT40 Vigi) ou bloc Vigi adaptable (par exemple Vigi iC60).

Remarque : le réglage de la protection différentielle en amont doit être conforme aux règles de sélectivité et prendre en compte tous les courants de fuite à la terre en aval.

Sélectivité à 3 ou 4 niveaux

(see Fig. F63)

Protection

  • Niveau 1 : DDR temporisé (réglage III).
  • Niveau 2 : DDR temporisé (réglage II).
  • Niveau 3 : DDR temporisé (réglage I) ou type S.
  • Niveau 4 : DDR instantané.
Fig. F63 –  Sélectivité totale à 3 ou 4 niveaux.

Solutions Schneider Electric

  • Niveau 1 : disjoncteur associé à un relais différentiel et tore séparé (Vigirex RH).
  • Niveau 2 : NSX Vigi intégré ou Vigirex.
  • Niveau 3 : Vigirex, NSX Vigi intégré ou Vigi iC60.
  • Niveau 4 :
    • NSX Vigi intégré, ou,
    • Vigirex, ou,
    • Acti 9 avec bloc Vigi intégré ou adaptable : Vigi iC60 ou iDT40 Vigi.

Remarque : le réglage de la protection différentielle amont doit être conforme aux règles de sélectivité et prendre en compte tous les courants de fuite à la terre en aval.

Cas particulier de coordination avec les DDR de type B

En présence d'un courant de fuite à la terre possible en courant continu, un DDR de type B doit être utilisé pour la protection contre les chocs électriques. Dans ce cas, le DDR en amont ne doit pas être aveuglé par le courant résiduel CC possible et doit assurer sa protection normale lorsqu'un courant de défaut résiduel se produit dans une autre partie des circuits.

Par exemple, dans le circuit de Fig. F64, le DDR 30 mA de type B au niveau 2 peut avoir un seuil de déclenchement CC maximum de 2 x ΙΔn, selon la norme produit DDR CEI 62423. Cela signifie que ce DDR de 30 mA de type B pourrait laisser passer un courant résiduel de presque 60 mA en CC sans déclenchement et que le DDR en amont ne devrait perdre aucune de ses performances avec la présence de ce niveau élevé de courant résiduel CC. C’est pourquoi il est souvent proposé d’utiliser un DDR de type B au niveau 1 pour éviter tout effet d'aveuglement par le courant continu, comme le montre la Fig. F64.

Fig. F64 – Coordination entre les DDR de type B.

Cependant, Schneider Electric propose une autre possibilité

Certains DDR de type A de Schneider Electric sont qualifiés pour ne pas être sensibles au courant résiduel CC en dessous de 60 mA. Comme le montre la figure Fig. F65, ils peuvent être utilisés en amont d'un DDR de 30 mA de type B sans risque d'aveuglement. Ses comportements de protection de type AC et A sont garantis même en présence d'un courant résiduel continu lisse de 60 mA.

Ces DDR de haute sécurité de type A concernent :

  • Acti 9 iID et Vigi 300 mA, 500 mA,
  • Vigi NG 125 300 mA, 500 mA, 1 A,
  • Vigi C120 300 mA, 500 mA, 1 A,
  • ComPact NSXm, NSX 300 mA et supérieur.
Fig. F65 – Coordination entre les DDR de types A et B.

Exemple d'installation avec sélectivité à 2 ou 3 niveaux (Fig. F66)

Fig. F66 – Exemple d'installation avec sélectivité à 2 ou 3 niveaux.
Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager