Eloignement ou interposition d'obstacles

De Guide de l'Installation Electrique

Le principe de ces mesures, est de rendre extrêmement faible la probabilité de toucher simultanément une masse présentant un défaut d'isolement et un élément conducteur relié à la terre (voir Fig. F70).

En pratique, cette mesure est limitée à un local ou un emplacement sec. Elle est mise en œuvre en respectant les conditions suivantes :

  • le sol et les parois du local doivent être non conducteurs, c'est-à-dire que la résistance à la terre doit être :
    • > 50 kΩ (tension de l'installation ≤ 500 V),
    • > 100 kΩ (500 V < tension de l'installation ≤ 1000 V).

La résistance est mesurée au moyen d'instruments de type "Megger" (générateur manuel ou modèle électronique à batterie) entre une électrode placée au sol ou contre le mur et la terre (c'est-à-dire le conducteur de protection le plus proche). La pression de la zone de contact de l'électrode doit évidemment être la même pour tous les essais.

Différents fournisseurs d'instruments fournissent des électrodes spécifiques à leur propre produit, de sorte qu'il faut veiller à ce que les électrodes utilisées soient celles fournies avec l'instrument.

  • La disposition doit être telle qu'une personne ne puisse pas toucher simultanément 2 masses, ou une masse et n'importe quel élément conducteur,.
  • Aucun conducteur de protection ne doit être prévu, aucun élément conducteur relié à la terre ne doit être introduit dans le local.
  • L'accès au local doit être conçu de façon à éviter que les personnes ne puissent être soumises à une différence de potentiel dangereuse.

En principe, la sécurité par la mise hors de portée de pièces conductrices accessibles simultanément ou par l’interposition d’obstacles nécessite également un sol non conducteur, et n’est donc pas un principe facile à appliquer.

Fig. F70 – Protection par éloignement ou interposition d’obstacles non conducteurs.

Locaux équipotentiels sans terre

Par cette mesure, on réalise l'équipotentialité entre les masses et tous les éléments conducteurs simultanément accessibles. On empêche ainsi l'apparition d'une tension de contact dangereuse. En pratique, cette mesure est limitée à un emplacement peu étendu (exemple : un poste de travail) où d'autres mesures sont difficilement applicables. Des dispositions doivent être prises pour assurer l'accès à l'emplacement sans soumettre les personnes à une différence de potentiel dangereuse [1].

Des précautions appropriées doivent être prises pour protéger le personnel de ce danger (par ex. : sol non conducteur à l’entrée, etc.). Des dispositifs de protection spéciaux sont également nécessaires pour détecter une défaillance d'isolement, en l'absence d'un courant de défaut significatif.

Fig. F71 – Liaison équipotentielle de toutes les masses et éléments conducteurs simultanément accessibles.

La liaison équipotentielle locale est limitée à des cas particuliers difficiles à traiter et est réservée à des environnements restreints.

Notes

  1. ^ Les pièces conductrices externes entrant (ou sortant) dans l'espace équipotentiel (telles que les canalisations d'eau, etc.) doivent être réalisées dans un matériau isolant approprié et exclues du réseau équipotentiel, puisque ces pièces sont susceptibles d'être reliées à des conducteurs de protection (mis à la terre) ailleurs dans l'installation.
Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager