Schéma TN - Cas où l'impédance de boucle est particulièrement élevée

De Guide de l'Installation Electrique
AccueilProtection contre les chocs et incendies électriquesMise en oeuvre du schéma TNSchéma TN - Cas où l'impédance de boucle est particulièrement élevée

Lorsque les conditions pour assurer le déclenchement des dispositifs de protection contre les surintensités ne peuvent pas être satisfaites à la conception ou ne peuvent pas être vérifiées à la réalisation, les possibilités ci-après peuvent être envisagées :

Suggestion 1

(voir Fig. F29)

Installez un disjoncteur à seuil de déclenchement magnétique bas. Par exemple : 2 In ≤ Irm ≤ 4 In

Cette solution permet d'assurer la protection des personnes sur des circuits anormalement longs. Il faut cependant vérifier que les courants transitoires élevés comme les courants de démarrage des moteurs ne provoquent pas de déclenchements intempestifs.

  • Solutions Schneider Electric :
    • disjoncteur ComPact Type G (2 In ≤ Irm ≤ 4 In),
    • disjoncteur Acti 9 courbe B.
Fig. F29 – Disjoncteur avec déclencheur magnétique bas.

Suggestion 2

(voir Fig. F30)

Installez un DDR sur le circuit. Il n'est pas nécessaire que le dispositif soit de haute sensibilité (HS) (de quelques ampères, à quelques dizaines d'ampères).

En présence de prises de courant, les circuits spécifiques doivent, en tout cas, être protégés par des DDR HS (≤ 30 mA) ; généralement un DDR pour plusieurs prises de courant sur un circuit commun.

  • Solutions Schneider Electric :
    • disjoncteur NG125 Vigi : IΔn = 1 ou 3 A,
    • disjoncteur Compact NSX avec différentiel intégré Micrologic 4 : IΔn = 3 à 30 A.
Fig. F30 – Protection différentielle à courant résiduel.

Suggestion 3

Augmentez la section des conducteurs de protection PE ou PEN et/ou des conducteurs de phase, afin de réduire l'impédance de boucle.

Suggestion 4

Ajouter des liaisons d'équipotentialité supplémentaires.

Cela aura un effet similaire à celui de la suggestion 3, c'est-à-dire une réduction de la résistance de la boucle de défaut de terre, tout en améliorant les mesures de protection (par diminution de la tension de contact).

L'efficacité de cette amélioration peut être vérifiée par un test de résistance entre les masses simultanément accessibles et le conducteur de protection principal local dont la valeur à ne pas dépasser est indiquée dans le guide UTE C 15-105.

Pour les installations en schéma TN-C, seules les suggestions 1 et 3 sont possibles Fig. F31.

Fig. F31 – Liaison équipotentielles supplémentaires.
Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager