Schéma IT - Principe

De Guide de l'Installation Electrique

Dans ce type de schéma de liaison à la terre :

  • l'installation est isolée de la terre, ou le point neutre de sa source d'alimentation est connecté à la terre par une impédance élevée (généralement 1500 Ω ou plus),
  • les masses sont mises à la terre, soit ensemble (interconnectées par un conducteur de protection PE et collectivement mises à la terre à la borne principale), soit individuellement ou par groupes (mises à la terre à des prises de terre différentes).

La caractéristique de base d’un schéma IT est que même après l’apparition d’un défaut d’isolement (à la terre) l’installation électrique peut continuer de fonctionner normalement sans interruption. Ce défaut est dénommé "premier défaut".

La valeur en courant du premier courant de défaut dépend de l'impédance du neutre (le cas échéant) et des capacités du réseau en aval (câbles, filtrage, fuites...). Le premier courant de défaut doit être suffisamment bas pour satisfaire à la règle Id x RA ≤ 50 V, de sorte qu'aucune tension de défaut dangereuse ne peut se produire.

Une installation en schéma IT en situation de premier défaut peut donc continuer de fonctionner normalement mais il est impératif de savoir qu’un premier défaut a eu lieu, de trouver l’emplacement de ce défaut et de l’éliminer.

En pratique, le schéma IT nécessite certaines mesures spécifiques pour une exploitation satisfaisante :

  • un contrôle permanent de l’isolement de l’installation par rapport à la terre et la signalisation de toute défaillance d’isolement,
  • un dispositif de limitation de tension qui pourrait apparaître entre la terre et l’installation (généralement placé entre le point neutre de la source et la terre),
  • une équipe de maintenance efficace pour effectuer avec succès la recherche du premier défaut. Cette recherche est facilitée par l’utilisation de plus en plus courante de matériels de localisation automatique,
  • l’apparition d’un second défaut avant que le premier défaut ne soit éliminé, entraîne obligatoirement la coupure automatique de l’alimentation. Le second défaut (par définition) est un défaut qui apparaît sur un conducteur actif, phase ou neutre, différent de celui où est apparu le premier défaut, voir Fig. F39 ).
Le contrôle permanent de l’isolement par CPI qui doit signaler le "premier défaut" (signal sonore ou visuel), ainsi que la limitation des surtensions à fréquence industrielle, sont obligatoires selon le § 413-1-5-4 de la NF C 15-100.
Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager