Généralité sur les surtensions

De Guide de l'Installation Electrique

Différents types de surtension

Une surtension est une impulsion ou une onde de tension qui se superpose à la tension nominale du réseau (cf. Fig. J1).

Fig. J1 – Exemple de surtensions

Ce type de surtension est caractérisé par (cf. Fig. J2) :

  • le temps de montée tf (en μs),
  • la pente S (en kV/μs).

Une surtension perturbe les équipements et produit un rayonnement électromagnétique. En plus, la durée de la surtension (T) cause un pic énergétique dans les circuits électriques qui est susceptible de détruire des équipements.

Fig. J2 – Principales caractéristiques d’une surtension

Quatre types de surtension peuvent perturber les installations électriques et les récepteurs :

  • surtensions de manœuvre :

    surtensions à haute fréquence ou oscillatoire amortie (cf. Fig. J1) causées par une modification du régime établi dans un réseau électrique (lors d’une manœuvre d’appareillage).

  • les surtensions à fréquence industrielle :

    surtensions à la même fréquence que le réseau (50, 60 ou 400 Hz) causées par un changement d’état permanent du réseau (suite à un défaut : défaut d’isolement, rupture conducteur neutre, ..).

  • surtensions causées par des décharges électrostatiques.

    Surtensions à très haute fréquence très courtes (quelques nanosecondes) causées par la décharge de charges électriques accumulées (Par exemple, une personne marchant sur une moquette avec des semelles isolantes se charge électriquement à une tension de plusieurs kilovolts).

  • surtensions d’origine atmosphérique.
Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager