Caractéristiques des surtensions d’origine atmosphérique

De Guide de l'Installation Electrique
AccueilLa protection contre les surtensionsSurtensions d’origine atmosphériqueCaractéristiques des surtensions d’origine atmosphérique

Les coups de foudre en quelques chiffres : les éclairs produisent une énergie électrique impulsionnelle extrêmement importante (cf. Fig.J4)

  • de plusieurs milliers d'ampères (et de plusieurs milliers de volts),
  • de haute fréquence (de l'ordre du mégahertz),
  • de courte durée (de la microseconde à la milliseconde).

Dans le monde, entre 2000 et 5000 orages sont constamment en formation. Ces orages sont accompagnés de coups de foudre qui constituent un sérieux risque pour les personnes et les matériels. Les éclairs frappent le sol à la moyenne de 30 à 100 coups par seconde, soit 3 milliards de coups de foudre chaque année.

Le tableau de la figure J3 indique les valeurs caractéristiques de foudroiement. Comme il peut être constaté, 50% des coups de foudre sont d’intensité supérieure à 33 kA et 5% d’intensité supérieure à 65 kA. L’énergie transportée par le coup de foudre est donc très élevée.

Fig. J3 – Valeurs des décharges de foudre données par la norme CEI 62305
Probabilité cumulée % Courant crête (kA) Gradient (kA/µs)
95 7 9,1
50 33 24
5 65 65
1 140 95
0 270
Fig. J4 – Exemple de courant de foudre

La foudre cause aussi un grand nombre d’incendies, la plupart en milieu agricole (détruisant les habitations ou les rendant hors d’usage). Les bâtiments de grande hauteur sont les bâtiments plus particulièrement foudroyés.

Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager