Outils personnels

Informations complémentaires sur les conditions d'exploitation

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Conditions normales d’exploitation

Le courant transporté par tout conducteur pendant des périodes prolongées en fonctionnement normal doit être tel que la température maximale de fonctionnement ne soit pas supérieure à la valeur appropriée spécifiée dans le tableau de la Figure Gf23.

Note : le courant admissible fictif calculé avec les facteurs de correction permet de respecter cette condition.

Type d’isolation Température maximale de fonctionnement des conducteurs

(sources : normes NF  C 32-300 et NF C 32-301)

Polychlorure de vinyle (PVC) 70°C
Polyéthylène réticulé (PR) et

éthylène-propylène (EPR)

90°C

Fig. Gf23Températures maximales de fonctionnement pour les isolations (d’après le tableau 52F de la norme NF C 15-100)

Facteurs de correction supplémentaires

Risque d’explosion

Un facteur de correction supplémentaire de 0,85 est à appliquer dans les emplacements à risque d’explosion classés dans les conditions d’influence externe BE3 : présence de matière explosive ou ayant un point d’éclair bas y compris les poussières explosives. Les emplacements concernés sont, par exemples, les raffineries, les sites de stockage d’hydrocarbure, les silos à grains.

Température ambiante

Les facteurs de correction du tableau de la Figure Gf10 ne tiennent pas compte de l’augmentation éventuelle de température due au rayonnement solaire.

Un facteur de correction de 0,85 est à appliquer lorsque les câbles ou conducteurs sont soumis à un tel rayonnement.

Note : lorsque des canalisations électriques sont encastrées dans des parois comportant des éléments chauffants, il est généralement nécessaire de réduire les courants admissibles en appliquant les facteurs de correction du tableau de la Figure Gf10.

Tolérance sur la détermination de la section des conducteurs

Une tolérance de 5% est admise sur les valeurs de courants admissibles lors du choix de la section des conducteurs.

Par exemple, dans l’exemple 3 page G59, si la température du sol est de 25°C, le courant admissible fictif devient 54,9 A. La section de 4 mm2 est acceptable puisqu’elle admet un courant admissible de 54 A (écart de courant admissible < 5%).

Conducteurs faiblement chargés

Canalisation non enterrée

Pour l’application du tableau de la Figure Gf8, il n’y a pas lieu de tenir compte des circuits dont le courant d’emploi n’est pas supérieur à :

  • 30% du courant admissible dans les conditions de pose pour les méthodes de référence B,
  • 70% du courant admissible dans les conditions de pose pour les méthodes de référence C, E et F.

Canalisation enterrée (méthode de référence D) 

Pour l’application du tableau de la Figure Gf15, il n’y a pas lieu de tenir compte des circuits dont le courant d’emploi n’est pas supérieur à 30% du courant admissible.

Il en est ainsi par exemple des conducteurs prévus pour transporter un courant nettement inférieur au courant admissible pour des raisons de chute de tension ou de protection contre les contacts indirects.

De même, il n’est pas tenu compte des conducteurs utilisés pour des circuits de commande, de signalisation ou analogues.