Outils personnels

Principe de la protection des circuits contre les surintensités

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Le principe consiste à disposer à l'origine du circuit un appareil de protection

(cf. Fig. G3 et Fig. G4).

  • agissant en cas de surintensité en un temps inférieur à la caractéristique I2t du câble ;
  • mais pouvant laisser passer en permanence le courant d'emploi IB de ce circuit.

Fig. G3Principe de la protection d'un circuit : cas du disjoncteur

Fig. G4Principe de la protection d'un circuit : cas du fusible


Pour les courts-circuits de durée inférieure à 5 secondes, la caractéristique du conducteur isolé peut être approchée à l'aide de la formule :

I2t = k2 S2 qui exprime que la chaleur dégagée admissible est proportionnelle au carré de la section du conducteur isolé, avec :

  • t : Durée du court-circuit en secondes
  • S : Section du conducteur isolé en mm2
  • I : Courant de court-circuit effectif en A, exprimé en valeur efficace
  • k : Constante caractéristique du conducteur isolé (les valeurs de k2 sont indiquées Figure G52). 

    Pour un même conducteur isolé, l'intensité admissible varie selon l'environnement. Par exemple, pour une température θ ambiante élevée (θa1 > θa2), Iz1 est inférieur à Iz2 (cf. Fig. G5).

Fig. G5Caractéristiques I2t d'un conducteur en fonction de la température ambiante

Note 

  • ICC : courant de court-circuit triphasé
  • ICU ou ICN : pouvoir de coupure assigné du disjoncteur
  • Ir (ou Irth)[1] : courant de réglage de la protection thermique ou Long retard du disjoncteur.

    Note :

    un disjoncteur de calibre nominal 50 A pour assurer une protection contre les surcharges à 30 A peut avoir :

    • soit une plage de réglage de la protection permettant le réglage à 30 A,
    • soit un réglage fixe de protection contre les surintensités équivalent à un disjoncteur de 30 A (courant assigné).

Notes

  1. ^ Les deux désignations sont couramment employées dans les normes.