Outils personnels

Câbles en parallèle

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure


Sommaire

Les conducteurs de même section, de même longueur et de même type peuvent être utilisés en parallèle. Leur nombre ne doit pas dépasser quatre. Au delà, les canalisations préfabriquées doivent être mise en œuvre.

Deux facteurs de correction doivent être pris en compte.

Facteur de symétrie : fs

Les dispositions symétriques recommandées sont représentées dans la Figure Gf22 pour deux câbles et quatre câbles en parallèle :

  • dans ces deux cas, le facteur de symétrie est fs = 1,
  • dans les autres cas, le facteur de symétrie est fs = 0,8.

Fig. Gf22Dispositions symétriques pour deux câbles et quatre câbles par phase (avec ou sans câble neutre)

Facteur lié au nombre de câbles en parallèle

En fait il s’agit du facteur de groupement (K2 ou K5) : l’application du coefficient de symétrie fs ne dispense pas de la prise en compte du groupement. Ainsi, lorsqu’un circuit est constitué de plusieurs câbles monoconducteurs par phase, il y a lieu de prendre en compte autant de circuits que de câbles par phase.

Détermination de la section

Le courant maximum admissible fictif I’z de chaque conducteur est obtenu à partir du courant d’emploi de la canalisation Iz en tenant compte du facteur de symétrie et du facteur de groupement soit :

 I'z \ge \frac {Iz}{n. f .fs}

avec

  • n = nombre de câbles en parallèle,
  • f = effets d’échauffement,
  • fs = facteur de symétrie.

Détermination de la protection des câbles

La protection contre les courants de surcharge et de court-circuit est identique à celle à réaliser pour un circuit à seul câble parcouru par la même intensité Iz

Les précautions suivantes doivent être prises pour éviter le risque de court-circuit entre des câbles en parallèle :

  • le renforcement de la protection mécanique et de celle contre l’humidité,
  • le cheminement des câbles doit être tel que les câbles ne soient jamais à proximité de matériaux combustibles.