Outils personnels

CEM : amélioration de l’équipotentialité

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Réseaux de mise au même potentiel

Bien que le réseau de mise au même potentiel idéal soit une tôle ou une grille à mailles fines, l’expérience montre que pour la majorité des perturbations, une maille d’environ 3 mètres de côté est suffisante. Cela forme un réseau de masse maillé.

Des exemples de différents réseaux de mise au même potentiel sont montrés sur la Figure R7. La structure minimale recommandée est composée d’un conducteur (bande ou câble de cuivre par exemple) entourant la pièce.

BN : Bonding Network (réseau équipotentiel)
CBN : Common Bonding Network (réseau commun de liaison équipotentielle)
IBN : Isolated Bonding Network (réseau équipotentiel isolé)

Fig. R7Exemple de réseaux de mise au même potentiel

La longueur des liaisons entre un élément de la structure et le réseau équipotentiel ne doit pas excéder 50 cm. Si cela ne peut être le cas, une liaison supplémentaire sera ajoutée en parallèle à la première et à une distance comprise entre 10 et 50 cm.

Il convient que la liaison à la barre de terre de l’armoire électrique d’un ensemble d’équipements au réseau équipotentiel (voir ci-dessous) soit réalisée avec une inductance de moins de 1 µHenry (0,5 µH, si possible). Par exemple, il est possible d’utiliser un conducteur unique de 50 cm, ou deux conducteurs en parallèle de 1 mètre (pas trop près l’un de l’autre - à au moins 50 cm - afin de minimiser la mutuelle inductance entre les deux conducteurs).

Dans la mesure du possible le raccordement au réseau équipotentiel se fera à une intersection afin de diviser les courants HF par quatre sans rallonger la connexion. La section des liaisons équipotentielles n’est pas importante bien qu’une section plate soit préférable : il est bon que la liaison soit aussi courte que possible.

Conducteur de terre parallèle (PEC : Parallel Earthing Conductor)

Le but d’un conducteur de terre parallèle est de réduire le courant de mode commun parcourant les liaisons qui véhiculent aussi le signal de mode différentiel (impédance commune et surface de boucle sont réduites).

Le dimensionnement du conducteur de terre parallèle est fonction du niveau maximal de courant qu’il est censé véhiculer en cas de protection, en particulier s’il est utilisé comme conducteur de protection en cas de coup de foudre ou de défaut d’isolement de forte intensité (schéma TN). Lorsqu’un écran de câble est utilisé comme un conducteur de terre parallèle, il n’est pas conçu pour admettre ces forts courants; la première approche est de router le câble le long d’éléments métalliques de construction, ou de conduits, qui alors se comportent comme d’autres conducteurs de terre parallèles pour la totalité du câble. Une autre possibilité est de router le câble blindé contre un conducteur de terre parallèle de forte section, le câble blindé et le conducteur de terre parallèle étant connectés aux deux extrémités à la terre locale de l’équipement ou de l’appareil.

En cas de très grandes distances, il est recommandé de prévoir pour le conducteur de terre parallèle des connexions supplémentaires au réseau de terre, à des intervalles irréguliers entre les appareils. Ces connexions supplémentaires forment un chemin de retour plus court pour les courants perturbateurs qui traversent le conducteur de terre parallèle. Pour les conduits en forme de U, blindages et tubes, il convient que les connexions additionnelles de terre soient réalisées à l’extérieur, afin de maintenir la séparation avec l’intérieur (effet "d’écran").

Conducteurs de mise au même potentiel

Pour réaliser les conducteurs de mise au même potentiel, les conducteurs appropriés peuvent être des bandes métalliques, des tresses plates ou des câbles ronds. Pour les systèmes à hautes fréquences, les bandes métalliques ou les tresses plates sont préférables (à cause de l’effet de peau). Pour les hautes fréquences, un conducteur rond possède une impédance supérieure à celle d’un conducteur plat de même section transversale. Dans la mesure du possible, on conservera un rapport longueur / largeur ≤ 5.