Outils personnels

La protection des personnes et la CEM

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

La protection des personnes et la CEM utilisent les mêmes moyens : l’équipotentialité de l’installation de mise à la terre.

La protection des personnes

La sécurité est assurée par la limitation de la tension de contact : l’installation de mise à la terre doit assurer cette équipotentialité. Quand elle n’est plus garantie (cas d’un défaut d’isolement), les schémas des liaisons à la terre (SLT) permettent de gérer, d’éliminer le défaut dangereux et de garantir à nouveau la sécurité des personnes. Les liaisons à la terre (conducteur de protection PE et les liaisons équipotentielles) sont définies pour supporter les courants de défauts.

La protection des personnes (contre les contacts indirects) est traitée dans le chapitre La distribution BT.

Note : l’équipotentialité est réalisée pour la fréquence du réseau d’alimentation (50 Hz /60 Hz).

La CEM

L’installation de mise à la terre est conçue pour assurer fonctionnellement l’équipotentialité.

Celle-ci permet de garantir :

  • une référence de potentiel pour une transmission fiable et de haute qualité des signaux,
  • un "effet" d’écran.

    Cette équipotentialité est obtenue grâce à une impédance à la masse faible et adaptée permettant de dévier les courants HF (et éventuellement les courants de défaut électrique) sans traverser les appareils ou systèmes électroniques.

    Note 1 : l’équipotentialité doit être réalisée pour des fréquences BF et HF (> 1 MHz).

    Note 2 : le fait de rajouter des liaisons équipotentielles fonctionnelles pour des fins CEM renforce la sécurité de l’installation électrique (mais néanmoins bien appliquer la Note 3).

    Note 3 : les fonctions de protection et de CEM de l’installation de mise à terre étant "confondues", il est obligatoire de vérifier que les liaisons équipotentielles fonctionnelles ne deviennent pas de facto une liaison équipotentielle de protection, car elles ne sont pas conçues pour cela.

2 exemples pour étayer cette obligation

  • la structure métallique d’un local peut être mise à la terre (ou non) par une liaison équipotentielle fonctionnelle. Si cette liaison sert de cheminement de câbles pour des raisons CEM, cette liaison équipotentielle fonctionnelle devient une liaison équipotentielle de protection.
  • 2 bâtiments ont des installations de mise à la terre séparée. L’interconnexion filaire par câbles blindés entre deux équipements communicants de chaque bâtiment transforme le blindage (liaison équipotentielle fonctionnelle) en conducteur de protection (liaison équipotentielle de protection) si des mesures d’accompagnement de cette liaison ne sont pas mises en place (voir CEM : équipotentialité intra et inter-bâtiments).