Chapitre G

La protection des circuits


Emplacement des protections

De Guide de l'Installation Electrique

Règle générale

(cf. Fig. G7a)

Un appareil de protection doit être installé à l'origine de chaque dérivation avec diminution de l'intensité admissible (changement de section, des conditions de pose, d'environnement).

Fig. G7a – Emplacement des protections - Règle générale

Dérogation pour déplacement du dispositif de protection

(cf. Fig. G7b)

Le dispositif de protection peut être placé sur le parcours de la dérivation :

  • si AB n'est pas à proximité de matériau combustible,
  • et si aucune dérivation ni prise de courant n'est placée sur AB.

Trois cas pratiques :

soit (cas 1)

  • AB ≤ 3 m et,
  • AB renforcé pour réduire au minimum les risques de court-circuit (pose sous conduit par exemple).

soit (cas 2)

soit (cas 3)

  • la protection de surcharge (S) est incorporée ou placée à proximité du récepteur.Cette disposition peut être notamment utilisée pour les départs moteurs : le dispositif (S) constitue l'organe de commande et protection de surcharge du moteur ; le dispositif (CC) est : soit un fusible aM, soit un disjoncteur (spécial pour départ moteur).
  • la protection de court-circuit (CC) placée à l'origine de la dérivation assure cette protection jusqu'au récepteur conformément à la page Calcul du courant de court-circuit minimal présumé.
Fig. G7b – Emplacement des protections - Dérogation

Dispense totale de dispositif de protection

(cf. Fig. G7c)

  • Soit le dispositif de protection amont P1 est calibré pour protéger contre les surcharges et les courts-circuits, un câble de section S2.
  • Soit la coupure d'un circuit présente un risque important :
    • circuits d'excitation des machines tournantes,
    • induits des machines à courant alternatif,
    • alimentation d'électro-aimant de levage ou de manutention,
    • secondaire des transformateurs de courant.
Fig. G7c – Dispense totale de dispositif de protection

Nombre de conducteurs chargés dans un circuit

De manière générale le nombre de conducteurs chargés dans un circuit est de trois (cf. norme CEI 60364-5-52 § 523.6.1). En présence de taux en courant harmonique de rang 3 élevé (>15%) sur le réseau, le conducteur neutre peut être considéré comme chargé et des facteurs de correction sont à appliquer aux canalisations.

L’étude détaillée du dimensionnement des circuits en présence de courants harmoniques de rang 3 est réalisée :

  • au paragraphe 7.5 suivant la norme CEI 60364-5-52,
  • au paragraphe 7.6 suivant la norme NF C 15-100.
Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager