La compensation d’énergie réactive

De Guide de l'Installation Electrique
Aller à :navigation, rechercher

Voir aussi le chapitre Compensation d’énergie réactive

De nombreux récepteurs consomment plus ou moins de courants réactifs notamment pour créer les flux magnétiques (moteurs).

La compensation ou fourniture d’énergie réactive se fait par l’installation de condensateurs, elle peut être individuelle au niveau des récepteurs (ex. : auprès des lampes fluorescentes ou d’un moteur) ou globale au niveau d’un tableau ou d’une installation complète.

Compenser pour faire des économies.

Les avantages qui en résultent se traduisent par :

  • une économie sur les équipements électriques (conséquence de la puissance appelée),
  • une augmentation de la puissance disponible au secondaire des transformateurs,
  • une diminution des chutes de tension et des pertes joules dans les câbles,
  • une économie sur les factures d’électricité.

Pourquoi compenser avec un branchement à puissance surveillée ?

Pour des installations en puissance surveillée (36 à 250 kVA) la compensation d’énergie réactive permet :

  • soit de diminuer la puissance contractuelle souscrite auprès du fournisseur d’électricité, tout en conservant la même puissance active disponible,
  • soit d’augmenter la puissance électrique disponible sans changer de contrat auprès du fournisseur d’électricité.


Voir [les offres de compensation d'énergie réactive] de Schneider Electric


Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager