Outils personnels

Postes d’intérieur avec cellules sous enveloppes métalliques

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Conception

La figure B33 présente un exemple typique d’installation d’un poste à comptage BT de type traditionnel.

Remarque : l’utilisation d’un transformateur de type sec évite le recours à un bac de rétention. Cependant un nettoyage régulier est à prévoir.

Fig. B33Exemple d’installation d’un poste à comptage BT de type traditionnel

Raccordements et liaisons

Raccordements et liaisons MT

  • Les raccordements au réseau MT se font sous la responsabilité du distributeur d’énergie.
  • Les liaisons entre les cellules MT et le transformateur se font :
    • par des extrémités de câbles courtes d’intérieur lorsque le transformateur se trouve dans une cellule faisant partie du tableau,
    • par câble unipolaire blindé à isolation synthétique avec possibilité de prises embrochables sur le transformateur.

En France les liaisons HTA entre cellule HTA et transformateur utilisent des câbles unipolaires de 50 ou 95 mm2 avec :

  • pour les transformateurs immergés, raccordement par des bornes embrochables droites ou équerres,
  • pour les transformateurs secs, raccordement par cosses.

Liaison BT puissance

  • Les liaisons entre les bornes BT du transformateur et l’appareillage BT peuvent être :
    • des câbles unipolaires,
    • des barres (de section circulaire ou rectangulaire) avec isolement par gaines thermo-retractables.

Comptage

(cf. Fig. B34)

  • Les TI de comptage sont :
    • généralement installés dans le capot BT du transformateur plombé par le distributeur,
    • quelquefois dans l’armoire BT, dans un compartiment plombé.
  • Le panneau de comptage est :
    • installé sur une paroi non exposée aux vibrations,
    • placé le plus près possible des transformateurs de mesure,
    • accessible au distributeur.

1 Tableau HT
2 Transformateur
3 Tableau BT
4 Equipements électroniques / Condensateurs

Fig. B34Vue de dessus d’un poste à comptage BT de type traditionnel

Circuits de terre

Tout poste doit comporter :

  • une prise de terre pour les masses :
    • de tous les matériels à haute et basse tension,
    • des écrans métalliques des câbles MT "réseau",
    • du quadrillage métallique noyé dans le socle en béton du poste,
    • du point commun du circuit secondaire des TI,
  • des points "terre" des éventuels parafoudres.

Eclairage du poste

Le circuit d’éclairage peut être alimenté soit en amont soit en aval du disjoncteur général de protection BT. Dans les deux cas il doit être protégé de façon appropriée contre les courts-circuits.

Un ou des circuits séparés sont recommandé(s) pour l’éclairage de sécurité.

Les appareils de commande sont placés au voisinage immédiat des accès.

Les foyers lumineux sont disposés de telle sorte que :

  • les appareils de sectionnement ne se trouvent pas dans une zone d’ombre,
  • la lecture des appareils de mesure soit correcte.

En France, un bloc autonome d’éclairage de sécurité doit être prévu (NF C 13-100 § 762.2).

Matériel d’exploitation et de sécurité

En fonction des règlements de sécurité locaux, le poste sera généralement équipé :

  • des matériels suivants permettant d’assurer l’exploitation et les manœuvres nécessaires dans des conditions de sécurité :
    • un tabouret ou tapis isolant (pour la France, suivant la norme NF C 13-100, article 62),
    • une paire de gants adaptés aux tensions les plus élevées présentes placée dans une enveloppe,
    • un dispositif de vérification d’absence de tension,
    • les dispositifs de mise à la terre (non obligatoire pour cellules sous enveloppe métallique).
  • d’une perche de sauvetage,
  • du matériel d’extinction : extincteur à poudre (bicarbonate de soude hydrofuge) ou au CO2 (neige carbonique),
  • des signaux, affiches et pancartes de sécurité,
  • à l’extérieur sur la porte d’accès : pancarte d’avertissement DANGER et d’interdiction d’accès avec l’identification du poste et affiche éventuelle (obligatoire en France) décrivant les consignes relatives aux premiers soins à donner aux victimes d’accidents électriques.