Outils personnels

Choix de la cellule de protection du transformateur MT/BT

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Trois types de cellules MT sont généralement utilisés pour protéger le transformateur du poste :

  • Interrupteur et fusibles associés, la fusion d’un fusible n’agissant pas sur l’interrupteur (ex. : cellule PM de la gamme SM6),
  • combiné interrupteur-fusibles, la fusion d’un fusible [1] déclenchant l’interrupteur (ex. : cellule QM de la gamme SM6),
  • disjoncteur (ex. : cellule DM de la gamme SM6).

Sept paramètres vont influer sur le choix optimal :

  • la valeur du courant primaire,
  • le type d’isolant du transformateur,
  • l’installation du poste par rapport au local principal,
  • la position du poste par rapport aux charges,
  • la puissance en kVA du transformateur,
  • la distance des cellules au transformateur,
  • l’utilisation de relais de protection séparés (par opposition à relais directs à bobine agissant directement sur le déclencheur).

Choix de la cellule de protection du transformateur en comptage BT en France

Le dispositif de protection HTA est défini par la norme NF C 13-100 (voir page B25).

Un poste HTA à comptage BT comporte un seul transformateur de courant secondaire < 2000 A (voir page B32).

  • Le courant de base vérifie ainsi toujours, en 20 kV, la condition IB < 45 A, de sorte que la protection peut être assurée (NF C 13-100 § 433), soit par des fusibles, soit par un disjoncteur. Ce dernier est préférable, avec l’accord du distributeur, s’il est prévu dans l’avenir une augmentation de la puissance du poste.
  • Si une source autonome d’énergie électrique peut fonctionner en parallèle avec le réseau du distributeur il faut opter pour une protection par disjoncteur.

La norme NF C 13-100 impose d’autre part en comptage BT :

  • une protection du transformateur contre les défauts internes provoquant l’ouverture du dispositif de protection HTA :
    • pour les transformateurs immergés, un dispositif de détection gaz, pression, température de type DMCR ou DGPT2,
    • pour les transformateurs secs, un dispositif thermique,
  • une protection à maximum de courant résiduel lorsque le transformateur est éloigné de plus de 100 mètres des cellules HTA.

Le dispositif de protection du transformateur peut être alimenté par le transformateur lui-même.

Notes

  1. ^ les combinés interrupteur-fusibles sont équipés d’un percuteur qui provoque le déclenchement tripolaire de l’interrupteur en cas de fusion d’un ou plusieurs fusibles.