Recommandations de dimensionnement

De Guide de l'Installation Electrique

Les installations avec production PV pour autoconsommation, même si elles sont en permanenence connectées au réseau, présentent des exigences spécifiques en termes de calcul du flux de puissance, de positionnement et de choix des dispositifs de protection, et de dimensionnement des équipements.

Flux de puissance et courant de court-circuit

Les installations avec production PV pour autoconsommation se caractérisent par au moins deux modes d’exploitation : alimentation par le réseau et alimentation par le réseau et les sources PV. Le flux de puissance et les courants de courtcircuit doivent être évalués pour chaque mode d’exploitation, et les composants et équipements de l’installation électrique doivent être dimensionnés en conséquence, en tenant compte des pires contraintes.

Si du stockage d’énergie est présent dans l’installation électrique, il doit être pris en compte deux fois dans le calcul du flux de puissance et des courants de court-circuit – une fois comme charge (lors de la charge) et une fois comme source (lors de la décharge).

Dimensionnement des tableaux

Dans les installations à une seule source, les tableaux sont dimensionnés en fonction du courant maximal consommé par la charge en aval.

Si un tableau est alimenté par deux sources ou plus, il doit être dimensionné en fonction du courant maximal pouvant le traverser, à savoir :

  • le courant consommé par la charge
  • le courant délivré par les sources locales.

Dimensionnement des câbles

Le courant admissible des câbles doit être supérieur au courant maximal prévu, qui doit être évalué pour chaque configuration d’exploitation de l’installation électrique.

Dimensionnement des transformateurs

Dans les installations à une seule source, les transformateurs sont dimensionnés en fonction de la puissance de charge installée.

Dans les installations avec production PV pour autoconsommation où l’injection de production PV dans le réseau est possible, le transformateur doit être dimensionné en fonction de la capacité de puissance des sources locales installées.

Emplacement des disjoncteurs

Si un seul onduleur est connecté à un tableau de l’installation électrique, un disjoncteur doit être installé en aval du câble raccordant l’onduleur PV au tableau afin d’isoler les défauts électriques ou les surcharges survenant sur le départ PV.

Si plusieurs onduleurs PV sont regroupés sur un tableau avant d’alimenter l’installation électrique, il est recommandé d’installer des dispositifs de protection des deux côtés de la connexion entre les deux tableaux :

  • Le rôle du disjoncteur aval (CB2) est d’isoler les défauts sur la connexion entre le système PV et l’installation électrique du bâtiment (en cas de défaut sur C2, un courant de court-circuit élevé circulera sur le chemin entre le réseau et l’endroit du défaut. Un déclenchement de CB2 isolera le défaut et permettra à l’installation électrique de continuer à fonctionner en restant alimentée par le réseau). La sélectivité entre CB1 et CB2 doit être assurée. Sinon, un défaut dans l’installation PV risque de déclencher le disjoncteur principal et d’interrompre l’alimentation du réseau.
  • Le rôle du disjoncteur amont (CB3) est d’isoler les défauts électriques sur le tableau PV, la sélectivité entre le disjoncteur amont et le disjoncteur aval sur le départ PV doit être respectée.
Fig. P30 – Installation PV connectée en amont du TGBT
Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence comme montré sur ce texte
Partager