Outils personnels

Sectionnement en BT

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge


La position "sectionnée" d'un appareil apte au sectionnement doit être clairement identifiée :

  • soit par un indicateur visible,
  • soit par la séparation visible des contacts.

Son but est de séparer et d'isoler un circuit ou un appareil du reste de l'installation électrique afin de garantir la sécurité des personnes ayant à intervenir sur l'installation électrique pour entretien ou réparation.

La NF C 15-100 § 462-1 impose que tout circuit électrique d'une installation électrique puisse être sectionné.

Dans la pratique, afin d'assurer une continuité de service optimale, on installe généralement un dispositif de sectionnement à l'origine de chaque circuit.

La NF C 15-100 § 536-2 définit les conditions à respecter pour qu'un appareil remplisse la fonction de sectionnement.

Un appareil apte au sectionnement doit répondre aux exigences suivantes :

  • tous les conducteurs d’un circuit y compris le conducteur neutre (hormis s’il s’agit d’un conducteur PEN) doivent être simultanément coupés[1],
  • il doit être verrouillable ou cadenassable en position "ouvert" afin d'éviter toute refermeture non intentionnelle, au moins en milieu industriel,
  • Il doit être conforme aux normes de constructions internationales CEI 60947-1 et -3 et aux normes d’installation en vigueur dans le pays en particulier concernant la distance entre les contacts ouverts, les lignes de fuite, la tenue aux surtensions, etc. 

Le sectionnement à coupure pleinement apparente et le sectionnement à coupure visible répondent à des définitions précises de la NF C 15-100.

D’autres exigences s’appliquent :

  • vérification de l'ouverture des contacts.

    Elle peut être :

    • soit visuelle pour les appareils à coupure visible (les normes nationales d’installation peuvent imposer cette condition pour un appareillage sectionneur installé à l’origine d’une installation BT alimentée directement par un transformateur MT/BT).
    • soit mécanique pour les appareils à coupure pleinement apparente comportant un indicateur reflétant la position des contacts. Dans ce dernier cas, les dispositions constructives garantissent qu'en cas de contacts soudés l'indicateur ne peut indiquer que l'appareil est ouvert.

      La NF C 13-100 impose un tel dispositif de sectionnement à l'origine d'une installation BT alimentée par un poste MT / BT privé (par ex. : Visucompact, appareil débrochable).

  • mesure des courants de fuite, appareil ouvert.

    On vérifie, appareil ouvert, que les courants de fuite sont inférieurs à :

    • 0,5 mA pour un appareil neuf et,
    • 6,0 mA appareil en fin de vie.
  • tenue aux ondes de tension de choc.

    Elle se vérifie par la tenue du matériel en son lieu d'installation en appliquant entre contact d'entrée et de sortie une onde 1,2/50 μs de valeur 5 ou 8 ou 10 kV selon la tension de service (cf. Figure H2). Le matériel doit tenir ces valeurs jusqu'à une altitude de 2000 m ; en conséquence, pour des essais de matériel effectués en bord de mer, ces valeurs sont à majorer de 23% pour prendre en compte l'influence de l'altitude. Voir les normes CEI 60947 (série) en particulier les normes CEI 60947-3 et -1.

Tension de service (V) Tenue à l’onde de choc (kV)
230/400 5
400/690 8
1000 10

Fig. H2Valeur crête de la tension de choc selon la tension de service de l’équipement

Notes

  1. ^ L’ouverture simultanée de tous les conducteurs actifs, bien que non obligatoire, est en outre fortement recommandée pour des raisons de plus grande sécurité et de facilité de manœuvre. Selon la norme CEI 60947-1, le contact du neutre doit s’ouvrir après les contacts des phases et se refermer avant les contacts des phases.