Outils personnels

Informations complémentaires sur les installations photovoltaïques

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Les aides et subventions

En France, l'état propose différents dispositifs pour financer l'installation de panneaux photovoltaïques.

Suivant les régions, d'autres aides peuvent être proposées par la région, l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie ), ou d'autres organismes.

Ces subventions servent à promouvoir le développement de certaines technologies, et leur attribution peut s'arrêter du jour au lendemain par décision gouvernementale.

La rentabilité d'une installation

La rentabilité est directement liée au prix d’achat de l’électricité. Ce prix est, en France, fixé par l'état.

A ces revenus, il faut ajouter différentes aides possibles qui dépendent des caractéristiques du projet et de son lieu d’implantation.

Les seuls frais à déduire sont ceux de la maintenance, et des abonnements des compteurs dus au distributeur.

Les démarches administratives

En France, un producteur souhaitant bénéficier de l’obligation d’achat doit déposer un dossier auprès la Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement (DREAL) ou pour l'Ile de France de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie (DRIEE) dont il dépend.

Cette demande peut être effectuée en ligne, sur le site de la DREAL de la région correspondante.

Vrai ou faux ?

  • Un panneau solaire produit moins d’énergie que sa fabrication a nécessité.

    Faux : La durée de vie d'un panneau solaire est supérieure à 20 ans et seulement 18 à 36 mois, selon son orientation, suffisent à générer l’énergie nécessaire à sa fabrication. Ainsi, à la fin de sa vie, un panneau solaire a produit plus de 10 fois l’énergie consommée pour le fabriquer.

  • Les énergies renouvelables intermittentes déséquilibrent les réseaux.

    Vrai : Les réseaux électriques ont été créés selon trois niveaux (distribution, répartition et transport) et ne sont adaptés à l’injection de fortes énergies qu'en des points très précis du réseau de transport et ils sont pilotés verticalement du producteur vers le consommateur. Le raccordement de sources de production réparties sur le réseau de distribution modifie les usages actuels. Cependant de par sa puissance relativement faible, une installation résidentielle prise individuellement n'a pas d'impact direct sur le réseau de distribution. C'est la multiplicité et la disparité des installations qui imposent une gestion plus délicate des différents réseaux.

  • Une des caractéristiques de certaines énergies renouvelables (éolien et photovoltaïque) est l’intermittence de production : la production dépendant du soleil (ou du vent) qui s'arrête lorsqu’un nuage passe ou que le soir arrive. Ce n’est donc pas une énergie sûre, disponible selon notre besoin.

    Vrai, sauf lorsqu'en site isolé la charge des batteries d'accumulateurs a été bien étudiée.

    Vrai, sauf quand le générateur est raccordé au réseau, car le réseau supplée alors le manque d'énergie renouvelable.