Outils personnels

Exigences au niveau de l’architecture et de l’équipement

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Lorsqu’ils fonctionnent exclusivement connectés au réseau, les systèmes PV utilisés pour autoconsommation sont simplement connectés à un tableau de l’installation électrique.

Les configurations en boucle servant à augmenter la disponibilité énergétique dans les installations multi-sources n’apportent ici aucun avantage puisque les onduleurs PV arrêtent de fonctionner en cas de perte d’alimentation réseau.

Mode de transfert automatique

Comme décrit dans la section précédente, les onduleurs PV fonctionnent en parallèle avec le réseau. Il n’y a pas de transfert d’une source à l’autre et aucun commutateur de transfert automatique n’est donc nécessaire pour les installations PV connectées en permanence au réseau.

Mise à la terre

Puisque le système PV pour autoconsommation fait partie de l’installation électrique, le schéma de mise à la terre de l’installation électrique s’applique aussi au côté CA de l’onduleur PV. Si l’onduleur PV est à neutre distribué, ce dernier est raccordé à la même référence de terre que le neutre du transformateur. La création de deux références de terre au sein du même bâtiment est interdite puisque les courants peuvent circuler entre les deux terres.

La référence de terre reste la même tant que l’installation fonctionne en mode connecté au réseau.

En ce qui concerne le côté CC du ou des onduleur(s) PV, deux options sont possibles :

  • Isolement galvanique entre le côté CC et le côté CA du système PV : la mise à la terre du côté CC ne dépend pas du système de mise à la terre de l’installation électrique CA
  • Aucun isolement galvanique (cas le plus courant) : la mise à la terre du système du côté CC doit être conforme à celle de l’installation électrique CA.

Interconnexion au réseau

En cas de perte d’alimentation réseau, les installations avec production locale doivent garantir qu’elles n’injectent pas de puissance dans le réseau afin de garantir la sécurité des travailleurs de maintenance du réseau.

Pour les installations avec production PV connectées en permanence au réseau, cette fonction de sécurité peut être remplie par :

  • le ou les onduleur(s) PV – la plupart des onduleurs PV intègrent une protection anti-îlotage qui déconnecte l’onduleur PV en cas de disparition de la tension. La présence de cette protection et sa conformité aux normes sont assurées par le fabricant d’onduleurs PV
  • un dispositif de protection de découplage dédié installé au niveau des départs des sources locales ou de l’arrivée du réseau de l’installation électrique.

Protection contre le retour de puissance

La protection contre le retour de puissance n’est pas requise pour les onduleurs PV étant donné qu’ils sont unidirectionnels et ne font pas passer de courant inverse.

La protection contre le retour de puissance peut être nécessaire en cas de présence d’autres sources locales, telles que des générateurs diesel, puisque le flux de courant en direction de ces générateurs pourrait les endommager.

La protection contre le retour de puissance n’est généralement pas requise pour empêcher l’injection de puissance dans le réseau dans des conditions d’exploitation normales, cette fonction étant assurée par les protections de découplage.