Outils personnels

Eléments du système de protection foudre

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Localisation et type de parafoudres

Un parafoudre doit toujours être installé à l’origine de l’installation électrique.

Le type de parafoudre à installer à l’origine de l’installation dépend de la présence ou non d’un paratonnerre. Si le bâtiment est équipé d’un paratonnerre (selon CEI 62305) un parafoudre de type1 doit être installé.

Pour les parafoudres en tête d’installation, les normes d’installation CEI 60364 imposent des valeurs minimales pour les 2 caractéristiques suivantes :

  • courant nominal de décharge In = 5 kA (8/20) µs,
  • niveau de protection Up (à In) < 2, 5 kV.

Le nombre de parafoudres complémentaires à installer est déterminé par :

  • la taille du site et la difficulté d’assurer l’équipotentialité. Sur des sites de grande taille, il est impératif d’installer un parafoudre en tête de chaque armoire divisionnaire.
  • la distance des charges sensibles à protéger par rapport à la protection de tête. Lorsque les récepteurs sont implantés à plus de 10 m de la protection de tête, il est nécessaire de prévoir une protection fine spécifique au plus près des charges sensibles.
  • le risque d’exposition. En cas de site très exposé, le parafoudre de tête ne peut pas assurer à la fois un fort écoulement du courant de foudre et un niveau de protection suffisamment bas. En particulier, un parafoudre de type 1 est généralement accompagné par un parafoudre de type 2.

Le tableau de la figure J21 ci-après indique le nombre et le type de parafoudre à mettre en œuvre en fonction des 2 paramètres précédemment définis.

Note 1: Le parafoudre de type 1 est installé dans le tableau électrique raccordé à la prise de terre du paratonnerre.

Fig. J21Les 4 cas de mise en œuvre de parafoudre

Mise en cascade des parafoudres

L’association en cascade de plusieurs parafoudres permet de répartir l’énergie entre plusieurs parafoudres, comme présenté sur la Figure J22 où les trois types de parafoudre sont prévus :

  • type 1 : lorsque le bâtiment est équipé d’un paratonnerre et situé en tête d’installation, il absorbe une quantité d’énergie très importante,
  • type 2, il absorbe les surtensions résiduelles,
  • type 3, il assure si nécessaire la protection "fine" des équipements les plus sensibles au plus près des récepteurs.

Note : Les parafoudres type 1 et 2 peuvent être associés dans un même parafoudre.

Fig. J22Architecture d’une protection fine

Fig. J23Le parafoudre PRD1 25r remplit les 2 fonctions de type 1 et de type 2 dans le même boîtier