Outils personnels

Schéma TN - Cas où l'impédance de boucle est particulièrement élevée

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Lorsque les conditions pour assurer le déclenchement des dispositifs de protection contre les surintensités ne peuvent pas être satisfaites à la conception ou ne peuvent pas être vérifiées à la réalisation, les possibilités ci-après peuvent être envisagées.

Suggestion 1

(cf. Fig. F48)

  • Installer un appareil à seuil de déclenchement magnétique bas
2In ≤ Irm ≤ 4In
Cette solution permet d'assurer la protection des personnes pour un circuit plus long. Mais, il faut s'assurer que l'appareil ne sera pas sollicité par des courants élevés au démarrage.
  • Solutions Schneider Electric
  • Compact type G (2Im ≤ Irm ≤ 4Im),
  • disjoncteur Acti 9 courbe B.

Pour les installations en schéma TN-C, il est impossible d’installer une protection différentielle à courant résiduel (DDR).

Fig. F48Appareil à réglage magnétique bas

Suggestion 2

(cf. Fig. F49)

  • Installer une protection différentielle à courant résiduel sur un circuit terminal
La valeur élevée des courants de défaut autorise l'utilisation de basses sensibilités (quelques ampères à quelques dizaines d'ampères).

Cette solution permet de s'affranchir de toute vérification. En présence de prises de courant, l'ensemble du coffret et les prises elles-mêmes doivent être protégées par un DDR-HS-30 mA

  • Solutions Schneider Electric
  • différentiel Acti 9 NG125 : IΔn = 1 ou 3 A
  • Vigicompact REH or REM : IΔn = 3 à 30 A

Fig. F49Protection différentielle à courant résiduel

Suggestion 3

Augmenter la section des conducteurs de protection (PE ou PEN) ou de phase ou les 2 simultanément jusqu'à ce que les impératifs de protection des personnes soient atteints.

Suggestion 4

(cf. Fig. F50)

Ajouter des liaisons équipotentielles supplémentaires. Cela aura un effet similaire à la suggestion 3 soit une réduction de la résistance de la boucle de défaut mais de plus permettra une amélioration des mesures de protection (par diminution de la tension de contact). L’efficacité de cette mesure doit être vérifiée par une mesure de résistance entre les masses simultanément accessibles et le conducteur de protection local, dont la valeur à ne pas dépasser est indiquée dans le guide UTE C 15-105.

Note : pour les installations en schéma TN-C, seules les suggestions 1 et 3 sont possibles.

Fig. F50Liaisons équipotentielles supplémentaires