Outils personnels

Méthode de choix du SLT, mise en oeuvre

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Sommaire

Après la consultation des textes règlementaires, les Figures E16 et E18 peuvent être une aide pour le concepteur dans la décision de fractionner les sources et/ou de séparer galvaniquement une partie du réseau (îlotage) pour son projet d'installation électrique.

Fractionnement des sources

Il s'agit de répartir l'alimentation sur plusieurs transformateurs au lieu d'un seul de forte puissance. Ainsi tel ou tel récepteur très perturbateur (gros moteur, fours, ...) du réseau sera alimenté par son propre transformateur.

La qualité et la continuité de l'alimentation de l'ensemble de l'installation en sont accrues.

Le coût de l'appareillage est diminué (Icc plus faible). Le bilan technico-économique est à établir au cas par cas.

Ilotage

Il consiste à séparer galvaniquement une partie du réseau par un transformateur BT/BT pour adapter au mieux le choix du schéma des liaisons à la terre. Ainsi le service rendu par l'installlation peut-il être optimisé (cf. Fig. E19 et Fig. E20 ).

Fig. E19Ilot TN-S dans un SLT IT

Fig. E20Ilots IT dans un SLT TN-S

Conclusion

C'est l'optimisation de la performance d'ensemble de l'installation qui détermine le choix du ou des schémas de liaison à la terre.

Elle comporte :

  • l'investissement initial mais aussi,
  • les frais d'exploitation ultérieurs qu'une sûreté, une continuité de service ou une qualité du réseau insuffisante pourront alourdir de manière imprévisible.

Dans l’idéal, une architecture de distribution devrait comporter des sources normales de puissance, des sources de remplacement, et des schémas appropriés des liaisons à la terre (Voir Critères de choix des schémas TT, TN et IT)