Outils personnels

Puissance absorbée Pa (kVA)

De Guide de l'Installation Electrique

Version du 29 octobre 2018 à 03:52 par LMischler (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

La puissance (apparente) absorbée Pa par une charge (qui peut être un simple appareil) est obtenue à partir de sa puissance nominale (corrigée si nécessaire, comme indiqué ci-dessus pour les appareils d'éclairage, etc.) et de l'application des coefficients suivants :

η = rendement unitaire = kW sortie/kW entrée

cos φ = facteur de puissance = kW entrée/kVA entrée

La puissance apparente consommée de la charge Pa = Pn /(η x cos φ)

De cette valeur se déduit le courant à pleine charge absorbé Ia[1] :

  • I_a= \frac{P_a \times 10^3}{V}

pour une charge monophasée connectée entre phase et neutre

  • I_a=\frac{P_a \times 10^3}{\sqrt3 \times U}

pour une charge triphasée :

V = tension phase-neutre (volts)

U = tension phase-phase (volts)

La puissance absorbée (puissance apparente installée) est souvent supposée être la somme arithmétique des puissances apparentes de chaque récepteur (cette sommation est exacte si toutes les charges ont le même facteur de puissance).

Cependant, il est souvent fait une simple sommation arithmétique pour des raisons pratiques. De fait, la valeur de la puissance apparente obtenue est supérieure à la valeur de la puissance absorbée, la différence représente une "marge sur conception" acceptable.

Quand les caractéristiques de quelques ou de tous les récepteurs ne sont pas connues, les valeurs indiquées sur la Figure A9 peuvent être utilisées pour estimer très approximativement les VA consommés (les charges individuelles sont généralement trop petites pour être exprimées en kVA ou en kW). Pour les appareils d'éclairage, les estimations sont basées sur une surface au sol de 500 m².

Eclairage fluorescent (compensé à cos φ = 0,86)
Type d’exploitation Puissance estimée (VA/m 2) tube fluorescent avec réflecteur industriel[a] Eclairement moyen (lux = lm/m2)
Voies de circulation, aires de stockage, sans travail continu 7 150
Gros travaux : fabrication/assemblages de grosses pièces 14 300
Travaux courants : travail de bureau 24 500
Travaux fins : bureaux de dessins, ateliers de montage de précision 41 800
Force motrice
Type d’exploitation Puissance estimée (VA/m2)
Centrale de pompage air comprimé 3 à 6   
Ventilation des locaux 23  
Chauffage électrique par convecteur :maison individuelle appartement 115 à 146
90
 
Bureaux 25  
Atelier d’expédition 50  
Atelier de montage 70  
Atelier d’usinage 300  
Atelier de peinture 350  
Atelier de traitement thermique 700  

[a] Exemple : tube 65 W (ballast non compris), flux 5100 lumens (Im), efficacité lumineuse du tube = 78,5 Im / W.

Fig. A9Estimation des puissances installées


Notes

  1. ^ Pour une plus grande précision, les facteurs d'utilisation maximale doivent être pris en compte comme expliqué page suivante en 4.3.