Outils personnels

Fonctions de protection des moteurs : Différence entre versions

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
(Content correction)
Ligne 151 : Ligne 151 :
 
|-
 
|-
 
| Augmentation du facteur de puissance
 
| Augmentation du facteur de puissance
 +
|   
 +
|  
 +
|  
 +
| {{Table_HC1}} |  
 +
|-
 +
| Reprise à la volée
 
|     
 
|     
 
|    
 
|    

Version du 22 juillet 2016 à 06:46

Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Ce sont les dispositions mises en œuvre afin d'éviter le fonctionnement des moteurs dans des conditions anormales qui pourraient entraîner des événements négatifs tels que : surchauffe, vieillissement prématuré, destruction des enroulements électriques, dommages dans la boîte de vitesses ou de l'attelage, ...

Trois niveaux de protection sont proposés : « Classique », « Avancée », « Haute performance », qui peuvent être adoptées en fonction de la complexité et de la puissance de la machine.

  • Classique : ce niveau réunit toutes les fonctions habituelles de protection pour ce type de moteur employé dans des applications courantes.
  • Avancée : ces fonctions de protection s'appliquent à des machines plus complexes demandant une attention particulière.
  • Avancée + et Haute Performance : ce sont des fonctions de protection nécessaires pour des moteurs de haute puissance, spécifiques pour des applications exigeantes ou des moteurs participant à des processus critiques.

    Comme le montre la figure suivante, les protections "haute performance" ne sont pas fondées uniquement sur le courant, mais également sur la tension.

Protection Classique Avancée Avancée + Haute performance
Court-circuit / surintensité instantanée    
Thermique (surcharge)    
Déséquilibre de phases      
Perte d'une phase      
Surintensité (instantanée et temporisée)      
Défaut terre        
Démarrage trop long        
Rotor bloqué        
Baisse d'intensité        
Inversion de phases (courants)         
Surchauffe du moteur (par capteurs)        
Démarrages trop fréquents        
Délestage        
Pas à pas / nombre de démarrages        
Déséquilibre de tension        
Perte de tension d'une phase        
Inversion de phases (tensions)        
Baisse de tension        
Surtension        
Baisse de puissance        
Surpuissance        
Baisse du facteur de puissance         
Augmentation du facteur de puissance         
Reprise à la volée         

Fig. N64Classification des fonctions de protection

Voici une liste des fonctions de protection moteur et leur mode d'action.

Court-circuit

Déconnexion du moteur en cas de court-circuit entre les bornes du moteur ou dans ses enroulements.

Thermique (surcharge)

Déconnexion dans le cas d'un fonctionnement prolongé avec un couple supérieur à la valeur nominale. Cette surcharge est détectée par la détection d'un excès de courant statorique ou de l'élévation de température au sein du stator en utilisant des sondes PTC.

Déséquilibre de phases

Déconnexion en cas de déséquilibre élevé entre les courants de phase, déséquilibre provoquant une perte de puissance accrue et une surchauffe.

Perte d'une phase

Déconnexion si un courant de phase est égal à zéro, qui est révélateur de la rupture d'un câble ou d'une connexion.

Surintensité

Alarme ou déconnexion du moteur en cas d'une élévation de courant révélant un couple résistant trop important sur l'arbre.

Défaut à la terre

Déconnexion en cas de défaut d'isolement entre les circuits du moteurs et la terre. Une action rapide peut éviter une destruction complète du moteur qu'un courant de défaut même limité peut provoquer.

Démarrage trop long (décrochage)

Déconnexion en cas de d'un démarrage plus long que la normale pouvant avoir pour cause un problème mécanique ou une tension trop faible, ceci afin d'éviter la surchauffe du moteur.

Blocage du rotor

Déconnexion lorsque le moteur sous tension est arrêté (ex. : concasseur engorgé) afin d'éviter la surchauffe et des contraintes mécaniques.

Baisse d'intensité

Alarme ou déconnexion du moteur en cas d'une baisse de courant révélant un état de marche à vide tel que cavitation ou désamorçage d'une pompe de vidange ou encore arbre cassé.

Inversion de phases (courants)

Déconnexion quand une mauvaise séquence de phase est détectée.

Surchauffe du moteur (par des capteurs)

Alarme ou déconnexion en cas de température élevée détectée par des sondes.

Démarrages trop fréquents

Empêche tout nouveau démarrage pour éviter la surchauffe du moteur provoquée par des démarrages trop fréquents.

Délestage

Déconnexion du moteur quand une chute de tension est détectée, afin de réduire la charge de sa source d'alimentation et permettre un retour à la normale de la tension.

Déséquilibre de tensions

Déconnexion en cas d'un important déséquilibre de tension, pouvant provoquer une perte de puissance et une surchauffe.

Perte de tension d'une phase

Déconnexion lorsqu'une phase de la tension d'alimentation est manquante. Protection nécessaire pour éviter la marche en monophasé d'un moteur triphasé, car ce défaut entraîne une réduction du couple du moteur en mouvement et l'augmentation de son courant statorique, ou l'impossibilité de démarrer.

Inversion de phases (tensions)

Empêche le démarrage avec la rotation inversée du moteur en cas d'un mauvais raccordement des câbles aux bornes du moteur, erreur possible lors de la maintenance par exemple.

Baisse de tension

Empêche le démarrage du moteur ou le déconnecte, car une tension d'alimentation réduite ne peut pas assurer un fonctionnement correct du moteur.

Surtension

Empêche le démarrage du moteur ou le déconnecte, car une tension d'alimentation trop importante ne peut pas assurer un fonctionnement correct du moteur.

Baisse de puissance

Alarme ou déconnexion en cas de puissance inférieure à la normale, car cette situation est révélatrice d'un état de marche à vide tel que cavitation ou désamorçage d'une pompe de vidange ou encore arbre cassé.

Sur-puissance

Alarme ou déconnexion du moteur en cas de puissance plus élevée que la normale, cette situation est révélatrice d'une machine en surcharge.

Baisse du facteur de puissance

Alarme, protection utilisée pour détecter la baisse de puissance avec des moteurs ayant un courant à vide élevé.

Augmentation du facteur de puissance

Alarme, protection utilisée pour détecter la fin de la phase de démarrage.

La conséquence d'une surchauffe anormale d'un moteur est une diminution de l'isolement de ses bobinages, conduisant ainsi à une réduction significative de la durée de vie du moteur. Ceci est illustré sur la figure N65, et justifie l'importance de la protection de surcharge ou de surchauffe.

Fig. N65Réduction de la durée de vie d'un moteur en fonction de sa surchauffe

Les relais de surcharge (thermique ou électronique) protègent les moteurs contre les surcharges, mais ils doivent permettre la surcharge temporaire causée par le démarrage sauf si le temps de démarrage est anormalement long.

Selon l'application, le temps de démarrage d'un moteur peut varier de quelques secondes (pas de charge au démarrage, faible couple résistant, etc) à plusieurs dizaines de secondes (pour un couple résistant élevé par exemple dû à la forte inertie de la charge entraînée). Il est donc nécessaire d'adapter les relais appropriés à la durée du démarrage.

Pour répondre à cette exigence, la norme CEI 60947-4-1 définit plusieurs classes de relais caractérisées par leurs courbes de déclenchement (voir Fig. N65a).

La courbe d'un relais doit être choisie en fonction du courant nominale du moteur et de son temps de démarrage.

Les relais de classe 10 sont adaptés aux moteurs d'usage courant.

Les relais de classe 20 sont recommandés pour les gros moteurs.

Les relais de classe 30 sont nécessaires pour les très longs démarrages de moteur.

Fig. N65aCourbes de déclenchement des relais de surcharge