Outils personnels

Détermination de la section des canalisations non enterrées

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure


Sommaire

Détermination de la lettre de sélection

La lettre de sélection (de B à F) dépend du conducteur utilisé et de son mode de pose.

Les modes de pose sont très nombreux. La NF C 15-100 les a :

  • numérotés,
  • répertoriés dans les tableaux 52C et 52G de la partie 5-52 ;
  • et regroupés sous une lettre de sélection de B à F.

Le tableau de la Figure Gf4 présente le regroupement des numéros de références et la lettre de sélection correspondante en fonction des modes de pose.

Exemple Mode de pose(description) Numéro de référence du mode de pose Lettre de sélection
Conducteur et câble multiconducteurs

DB422288.svg


DB422290.svg

  • sous conduit profilé ou goulotte, en apparent ou encastré
  • sous vide de construction, faux plafond
  • sous caniveau, moulure, plinthe, chambranle
1, 2, 3, 3A, 4, 4A, 5, 5A,11, 11A, 12, 21, 22, 22A, 23, 23A, 24, 24A, 25, 31, 31A, 32, 32A, 33, 33A, 34, 34A, 41, 42, 43, 71, 73, 74 B
  • en apparent contre mur ou plafond
  • sur chemin de câble ou tablettes non perforées
11, 11A, 12, 18 C
Câble multiconducteur

DB422293.svg

  • sur échelles, corbeaux, chemin de câble perforé
  • fixés en apparent, espacés de la paroi
  • câbles suspendus
13,14,16, 17 E
Câble monoconducteur

DB422348.svg

13,14,16, 17 F

Fig. Gf4Lettre de sélection et numéro de référence en fonction du mode de pose et du type de conducteur (d’après tableau 52C et 52G de la norme NF C 15-100)

Détermination du facteur de correction K

Le facteur de correction K caractérise l’influence des différentes conditions de l’installation.

Il s’obtient en multipliant les facteurs de correction K1, K2 et K3

Les valeurs de ces divers facteurs de correction sont données dans les tableaux des Figures Gf5 à Gf10 ci-après.

Des facteurs de correction plus spécifiques peuvent être à appliquer :

Facteur de correction K1 (mode de pose)

Le facteur de correction K1 mesure l’influence du mode de pose.

Lettre de sélection Mode de pose (description) Exemple K1 Numéro de référence du mode de pose
B Câbles dans des conduits noyés directement dans des matériaux thermiquement isolants DB422350 FR.svg 0,70 2
Conduits noyés dans des matériaux thermiquement isolants DB422351 FR.svg 0,77 1
Câbles mono- ou multiconducteurs dans les conduits-profilés dans ces vides de construction DB422349 FR.svg 0,87 22A, 23A, 24A
câbles multiconducteurs DB422352 FR.svg 0,90 3A, 4A, 5A, 31A, 32A, 33A, 34A, 73A, 24A
Vides de construction et caniveaux DB422353 FR.svg    DB422354 FR.svg 0,95 21,22, 23, 24, 25, 41
C Pose sous plafond DB422355 FR.svg     DB422356 FR.svg 0,95 11A, 18
B, C, E, F Autres cas DB422357 FR.svg    DB422358 FR.svg 1 Tous les autres

Fig. Gf5Valeurs du facteur de correction K1 lié aux principaux modes de pose

Facteur de correction K2 (groupement)

Le facteur K2 mesure l’influence mutuelle des circuits placés côte à côte. Une pose est jointive lorsque L, distance entre deux conducteurs, est inférieure au double du diamètre d’un conducteur.

Le tableau de la Figure Gf6 indique le facteur de correction pour des circuits ou des câbles disposés sur une seule couche.

Disposition de circuits ou de cables Jointifs Facteurs de correction Lettres de sélection Numéro de référence

Modes de pose

Nombre de circuits ou de câbles multiconducteurs
1 2 3 4 5 6 7 8 9 12 16 20
Enfermés 1,00 0,80 0,70 0,65 0,60 0,55 0,55 0,50 0,50 0,45 0,40 0,40 B,C 1, 2, 3, 3A, 4, 4A, 5, 5A, 21, 22, 22A, 23, 23A, 24, 24A, 25, 31,31A, 32, 32A, 33, 33A,34, 34A, 41, 42, 43,71
Simple couche sur les murs ou les planchers ou tablettes non perforées 1,00 0,85 0,79 0,75 0,73 0,72 0,72 0,71 0,70 Pas de facteur de réduction supplémentaire pour plus de 9 câbles C 11,12
Simple couche au plafond 1,00 0,85 0,76 0,72 0,69 0,67 0,66 0,65 0,64 11A
Simple couche sur des tablettes perforées 1,00 0,88 0,82 0,77 0,75 0,73 0,73 0,72 0,72 E, F 13
Simple couche sur des échelles à câbles, corbeaux, treillis soudés etc. 1,00 0,88 0,82 0,80 0,80 0,79 0,79 0,78 0,78 14,16,17

Fig. Gf6Valeurs du facteur de correction K2 pour groupement de plusieurs circuits ou de plusieurs câbles multiconducteurs en une couche (d’après le tableau 52N de la norme NF C 15-100)


Lorsque les câbles sont disposés en plusieurs couches, il faut appliquer en plus le facteur de correction suivant (facteur multiplicatif de K2)

Nombre de couches 2 3 4 ou 5 6 à 8 9 et plus
Coefficient 0,80 0,73 0,70 0,68 0,66

Fig. Gf7Facteurs multiplicatifs de K2 pour pose en plusieurs couches (d’après le tableau 52O de la norme NF C 15-100)


Lorsque des conduits ou des fourreaux sont groupés de façon jointive, les courants admissibles dans les conducteurs posés dans ces conduits ou fourreaux sont réduits en appliquant les facteurs de correction indiqués, suivant le cas, dans les tableaux des Figures Gf8 et Gf9.

Nombre de conduits disposés verticalement Nombre de conduits disposés horizontalement
1 2 3 4 5 6
1 1 0,94 0,91 0,88 0,87 0,86
2 0,92 0,87 0,84 0,81 0,80 0,79
3 0,85 0,81 0,78 0,76 0,75 0,74
4 0,82 0,78 0,74 0,73 0,72 0,72
5 0,80 0,76 0,72 0,71 0,70 0,70
6 0,79 0,75 0,71 0,70 0,69 0,68

Fig. Gf8Facteurs multiplicatifs de K2 en fonction du nombre de conduits dans l’air et de leur disposition (d’après le tableau 52P de la norme NF C 15-100)


Nombre de conduits disposés verticalement Nombre de conduits disposés horizontalement
1 2 3 4 5 6
1 1 0,87 0,77 0,72 0,68 0,65
2 0,87 0,71 0,62 0,57 0,53 0,50
3 0,77 0,62 0,53 0,48 0,45 0,42
4 0,72 0,57 0,48 0,44 0,40 0,38
5 0,68 0,53 0,45 0,40 0,37 0,35
6 0,65 0,50 0,42 0,38 0,35 0,32

Fig. Gf9Facteurs multiplicatifs de K2 en fonction du nombre de conduits noyés dans le béton et de leur disposition (d’après le tableau 52Q de la norme NF C 15-100)

Facteur de correction K3 (influence de la température)

Le facteur K3 mesure l’influence de la température suivant la nature de l’isolant.

Le tableau de la Figure Gf10 indique les valeurs de K3 pour des canalisations placées dans un environnement de température ambiante différente de 30 °C.

Température ambiante (°C) Élastomère (Caoutchouc) Isolation
PVC PR / EPR
10 1,29 1,22 1,15
15 1,22 1,17 1,12
20 1,15 1,12 1,08
25 1,07 1,06 1,04
35 0,93 0,94 0,96
40 0,82 0,87 0,91
45 0,71 0,79 0,87
50 0,58 0,71 0,82
55 - 0,61 0,76
60 - 0,50 0,71
65 - - 0,65
70 - - 0,58
75 - - 0,50
80 - - 0,41
85 - - -
90 - - -
95 - - -

Fig. Gf10Valeurs du facteur de correction K3 pour les températures ambiantes différentes de 30 °C (d’après le tableau 52K de la norme NF C 15-100)

Exemple 1

Un câble triphasé isolé en PR (Polyéthylène réticulé) est tiré sur un chemin de câbles perforé, jointif avec trois autre circuits constitués (cf. Fig. Gf11) :

  • d’un câble triphasé (1er circuit),
  • de trois câbles monoconducteurs (2ème circuit),
  • de six câbles monoconducteurs (3ème circuit) : ce dernier circuit est constitué de deux conducteurs par phase.

La température ambiante est 40 °C.

Quel est le facteur de correction K ?

Pour le calcul il faut considérer pour les facteurs K1, K2 et K3 :

  • mode de pose : la lettre de sélection est E,
  • groupement : le nombre de circuits à considéré est 5 :
    • 1 pour le circuit concerné,
    • 1 pour le 1er circuit,
    • 1 pour le 2ème circuit,
    • 2 pour le 3ème circuit (câbles en parallèle avec une 2ème correction (plusieurs couches).
  • température : la température est > 30 °C.

    D’où le calcul des différents facteurs de correction :

    • K1 donné par le tableau de la Figure Gf5 : K1 =1
    • K2 donné par les tableaux des Figures Gf6 et Gf8 : K2 = 0,75
    • K3 donné par le tableau de la Figure Gf10 : K3 = 0,91
    • K = K1 x K2 x K3 = 1 x 0,75 x 0,91 = 0,68

Fig. Gf11Exemple de détermination de K1, K2 et K3

Détermination de la section minimale

L’exploitation du facteur de correction K permet de calculer l’intensité admissible fictive (ou corrigée) I’z à partir de l’intensité admissible Iz de la canalisation :

I’z = Iz/K

La section de la canalisation est indiquée dans le tableau de la Figure Gf12 par lecture directe :

  • Le choix de la colonne est réalisé à partir du mode de pose (lettre de sélection) et des caractéristiques de la canalisation (isolant, nombre de conducteurs chargés),
  • Le choix de la ligne est réalisé à partir de la valeur ≥ I’z dans la colonne du tableau correspondant à la nature de l’âme du conducteur (cuivre ou aluminium).
Isolant et nombre de conducteurs chargés (3 ou 2)
Caoutchouc ou PVC Butyle ou PR ou éthylène PR
Lettre de sélection B PVC3 PVC2 PR3 PR2 B lettre de sélection
C PVC3 PVC2 PR3 PR2 C
E PVC3 PVC2 PR3 PR2 E
F PVC3 PVC2 PR3 PR2 F
Section cuivre (mm2) 1,5 15,5 17,5 18,5 19,5 22 23 24 26 1,5 section cuivre (mm2)
2,5 21 24 25 27 30 31 33 36 2,5
4 28 32 34 36 40 42 45 49 4
6 36 41 43 48 51 54 58 63 6
10 50 57 60 63 70 75 80 86 10
16 68 76 80 85 94 100 107 115 16
25 89 96 101 112 119 127 138 149 161 25
35 110 119 126 138 147 158 169 185 200 35
50 134 144 153 168 179 192 207 225 242 50
70 171 184 196 213 229 246 268 289 310 70
95 207 223 238 258 278 298 328 352 377 95
120 239 259 276 299 322 346 382 410 437 120
150 299 319 344 371 395 441 473 504 150
185 341 364 392 424 450 506 542 575 185
240 403 430 461 500 538 599 641 679 240
300 464 497 530 576 621 693 741 783 300
400 656 754 825 940 400
500 749 868 946 1083 500
630 855 1005 1088 1254 630
Section aluminium (mm2) 2,5 16,5 18,5 19,5 21 23 25 26 28 2,5 section aluminium (mm2)
4 22 25 26 28 31 33 35 38 4
6 28 32 33 36 39 43 45 49 6
10 39 44 46 49 54 59 62 67 10
16 53 59 61 66 73 79 84 91 16
25 70 73 78 83 90 98 101 108 121 25
35 86 90 96 103 112 122 126 135 150 35
50 104 110 117 125 136 149 154 164 184 50
70 133 140 150 160 174 192 198 211 237 70
95 161 170 183 195 211 235 241 257 289 95
120 186 197 212 226 245 273 280 300 337 120
150 227 245 261 283 316 324 346 389 150
185 259 280 298 323 363 371 397 447 185
240 305 330 352 382 430 439 470 530 240
300 351 381 406 440 497 508 543 613 300
400 526 600 663 740 400
500 610 694 770 856 500
630 711 808 899 996 630

Fig. Gf12Cas d’une canalisation non enterrée - Détermination de la section minimale en fonction de la lettre de sélection, du type de conducteur et de l’intensité admissible fictive I’z

Exemple 2

A partir de l’exemple 1 : le courant d’emploi IB du circuit considéré est 23 A.

Solution disjoncteur

  • calcul du courant admissible fictif (ou corrigé) I’z :

    Le courant In considéré est In = 25 A, d’où le courant admissible Iz = 25 A,

    Le courant admissible fictif est déduit de Iz et du facteur K précédemment calculé (K = 0,68) soit :

    I’z = 25/0,68 = 36,8 A

  • Section de la canalisation (tableau de la Figure Gf12) :

    Le choix de la colonne se fait à partir du mode pose E et des caractéristiques de la canalisation : PR3 = isolant PR et 3 conducteurs chargés,

    La section est déterminée par la valeur de courant dans la colonne ≥ 36, 8 A :

    • 42 A pour des conducteurs en cuivre d’où une section de 4 mm² (lue dans la ligne),
    • 43 A pour des conducteurs en aluminium d’où une section de 6 mm² (lue dans la ligne).

Solution appareillage à fusibles

  • calcul du courant admissible I’z :

    Le courant In considéré est In = 25 A, d’où le courant admissible Iz par application du coefficient k3 (voir paragraphe 1.3), Iz = 1,21 x 25 = 30,3 A,

    Le courant admissible fictif est déduit de Iz et du facteur K précédemment calculé (K = 0,68) soit :

    I’z = 30,3/0,68 = 40,6 A

  • Section de la canalisation (tableau de la Figure Gf12)

    Le choix de la colonne se fait à partir du mode pose E et des caractéristiques de la canalisation : PR3 = isolant PR et 3 conducteurs chargés,

    La section est déterminée par la valeur de courant dans la colonne ≥ 40,6 A :

    • 54 A pour des conducteurs en cuivre d’où une section de 6 mm² (lue dans la ligne),
    • 59 A pour des conducteurs en aluminium d’où une section de 10 mm² (lue dans la ligne).