Outils personnels

Critères d'évaluation pour l'adaptation du principe au projet : Différence entre versions

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
(Content Migration)
 
(Différents niveaux de priorité)
Ligne 24 : Ligne 24 :
 
* Niveau non significatif <p> Les contraintes environnementales ne font l'objet d'aucune considération particulière.</p>
 
* Niveau non significatif <p> Les contraintes environnementales ne font l'objet d'aucune considération particulière.</p>
 
* Niveau minimal <p> L'installation est conçue dans le respect du minimum réglementaire.</p>
 
* Niveau minimal <p> L'installation est conçue dans le respect du minimum réglementaire.</p>
* Niveau proactif <p> L'installation est conçue avec un soucis aigu de préservation de l'environnement. Un surcoût est admis dans cette situation. Exemple : utilisation de transformateurs à faibles pertes.</p>
+
* Niveau proactif <p> L'installation est conçue avec un soucis aigu de préservation de l'environnement. Un surcoût est admis dans cette situation.Exemple : utilisation de transformateurs à faibles pertes.</p>
  
 
==== Généralités ====
 
==== Généralités ====

Version du 16 mai 2016 à 06:21

Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Pour chacun des critères déterminants, il faut fournir une définition et les différents niveaux de priorité accordés. Ces critères sont évalués à la fin des 3 étapes de définition d'architecture.

Temps de chantier

Définition

Temps de mise en œuvre du matériel électrique sur le site.

Différents niveaux de priorité

  • Niveau secondaire

    Le temps de chantier peut être prolongé, si cela génère une réduction du coût total de l'installation.

  • Niveau privilégié

    Le temps de chantier doit être minimisé, sans engendrer de surcoût significatif.

  • Niveau critique

    Le temps de chantier doit être réduit au minimum de manière impérative, même au détriment d'un coût total d'installation plus élevé.

Impact environnemental

Définition

Considération des contraintes environnementales dans la conception de l'installation.

Sont pris en compte : la consommation de ressources naturelles, les pertes Joule (liées à l'émission de CO2), le potentiel de "recyclabilité", tout au long de la vie de l'installation.

Différents niveaux de priorité

  • Niveau non significatif

    Les contraintes environnementales ne font l'objet d'aucune considération particulière.

  • Niveau minimal

    L'installation est conçue dans le respect du minimum réglementaire.

  • Niveau proactif

    L'installation est conçue avec un soucis aigu de préservation de l'environnement. Un surcoût est admis dans cette situation.Exemple : utilisation de transformateurs à faibles pertes.

Généralités

L'impact environnemental d'une installation est déterminé selon la méthode qui consiste à mener une analyse du cycle de vie de l'installation, dans lequel sont traitées les 3 phases suivantes :

  • la construction,
  • l'exploitation,
  • la fin de vie (démantèlement, recyclage).

En terme d'impact environnemental, 3 indicateurs (au moins) peuvent être pris en compte et influencés par la conception d'une installation électrique. Bien que chaque phase du cycle de vie contribue aux trois indicateurs, chacun de ces indicateurs est majoritairement lié à l'une d'entre elles :

  • la consommation de ressources naturelles impacte (majoritairement) la phase de construction,
  • la consommation d'énergie impacte (essentiellement) la phase d'exploitation,
  • le potentiel de "recyclabilité" impacte la fin de vie.

Le tableau suivant précise les contributeurs aux 3 indicateurs environnementaux (cf. Fig D6).

Indicateurs Contributeurs
Consommation de ressources naturelles Masse et type des matériaux utilisés
Consommation d'énergie Pertes Joule en charge et à vide
Potentiel de "recyclabilité" Masse et type des matériaux utilisés

Fig. D6Contributeurs aux 3 indicateurs environnementaux

Niveau de maintenance préventive

Définition

Nombre d'heures et sophistication de la maintenance réalisée en cours d'exploitation conformément aux recommandations du constructeur pour assurer un fonctionnement sûr de l'installation et le maintien du niveau de performances (éviter les défaillances : déclenchements, pannes, …).

Différentes catégories

  • Niveau standard : suivant les recommandations constructeur.
  • Niveau renforcé : suivant les recommandations constructeur, avec environnement contraignant.
  • Niveau spécifique : plan de maintenance spécifique, répondant à des exigences élevées de continuité de service, et nécessitant un haut niveau de compétence du personnel de maintenance.

Disponibilité de l'installation électrique

Définition

C’est la probabilité qu’une installation électrique soit apte à fournir une énergie de qualité conforme aux spécifications des équipements qu’elle alimente. Elle s'exprime par un taux de disponibilité :

Disponibilité (%) = (1 - MTTR/ MTBF) x 100

MTTR (Mean TimeTo Repair) : temps moyen d'intervention pour rendre le système électrique à nouveau opérationnel suite à une panne (il comprend la détection de la cause de panne, sa réparation et la remise en service).

MTBF (Mean Time Between Failure) : mesure le temps moyen pendant lequel le système électrique est opérationnel et permet ainsi le bon fonctionnement de l'application.

Différentes catégories

Les différentes catégories de disponibilité ne peuvent être définies que pour un type donné d'installation. Par exemple : hôpitaux, data centers.

Exemple de la classification utilisée dans les data centers

Niveau 1 ("tier I") : l'alimentation et la climatisation sont assurées par un seul canal, sans redondance, ce qui permet une disponibilité de 99,671 %,

Niveau 2 ("tier II") : l'alimentation et la climatisation sont assurées par un seul canal, avec redondance, ce qui permet une disponibilité de 99,741 %,

Niveau 3 ("tier III") : l'alimentation et la climatisation sont assurées par plusieurs canaux, avec un seul canal redondant, ce qui permet une disponibilité de 99,982 %,

Niveau 4 ("tier IV") : l'alimentation et la climatisation sont assurées par plusieurs canaux avec redondance, ce qui permet une disponibilité de 99,995 %.

Fig. D7Définition de MTBF et MTTR