Outils personnels

Conducteur d'équipotentialité : Différence entre versions

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
(Content Migration)
 
(Conducteur d'équipotentialité supplémentaire)
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
S'il raccorde deux masses entre elles, sa section est au moins égale à celle du PE le plus petit (M1 et M2 dans '''Figure G62'''). Les conducteurs non incorporés dans un câble doivent être mécaniquement protégés par des conduits, des gaines, etc.
 
S'il raccorde deux masses entre elles, sa section est au moins égale à celle du PE le plus petit (M1 et M2 dans '''Figure G62'''). Les conducteurs non incorporés dans un câble doivent être mécaniquement protégés par des conduits, des gaines, etc.
  
Une autre caractéristique importante des conducteurs d’équipotentialité est de réduire l’impédance de la boucle de défaut (par diminution de l’impédance des masses) ce qui est particulièrement intéressant pour assurer la protection contre les contacts indirects dans les installations BT en schémas TN et TT et dans les emplacements à risque électrique (voir Chapitre F paragraphes 6.5 et 7.5).
+
Une autre caractéristique importante des conducteurs d’équipotentialité est de réduire l’impédance de la boucle de défaut (par diminution de l’impédance des masses) ce qui est particulièrement intéressant pour assurer la protection contre les contacts indirects dans les installations BT en [[Schéma TN - Cas où l'impédance de boucle est particulièrement élevée|schémas TN]] et [[Schéma IT - Cas où l’impédance de boucle est particulièrement élevée|IT]] et dans les emplacements à risque électrique (voir Chapitre F paragraphes 6.5 et 7.5).
  
 
{{FigImage|DB422332_FR|svg|G62|Conducteur d'équipotentialité supplémentaire (LS)}}
 
{{FigImage|DB422332_FR|svg|G62|Conducteur d'équipotentialité supplémentaire (LS)}}

Version du 13 juin 2016 à 08:15

Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Conducteur d'équipotentialité principale

Sa section doit être au moins égale à la moitié de la section du plus gros des conducteurs de protection PE en général mais :

  • ne doit pas dépasser 25 mm² (cuivre) ou 35 mm² (aluminium),
  • doit toujours être supérieure à 6 mm² (cuivre) ou 10 mm² (aluminium).

Conducteur d'équipotentialité supplémentaire

Il permet de raccorder un élément conducteur éloigné du conducteur d'équipotentialité principal à un conducteur de protection proche. Sa section sera au moins la moitié de celle de ce dernier.

S'il raccorde deux masses entre elles, sa section est au moins égale à celle du PE le plus petit (M1 et M2 dans Figure G62). Les conducteurs non incorporés dans un câble doivent être mécaniquement protégés par des conduits, des gaines, etc.

Une autre caractéristique importante des conducteurs d’équipotentialité est de réduire l’impédance de la boucle de défaut (par diminution de l’impédance des masses) ce qui est particulièrement intéressant pour assurer la protection contre les contacts indirects dans les installations BT en schémas TN et IT et dans les emplacements à risque électrique (voir Chapitre F paragraphes 6.5 et 7.5).

Fig. G62Conducteur d'équipotentialité supplémentaire (LS)