Outils personnels

Caractéristiques communes des parafoudres suivant les caractéristiques de l’installation

De Guide de l'Installation Electrique

Aller à : Navigation , rechercher
Flag of France.svg  Les contenus spécifiques aux normes et réglementations françaises sont mis en évidence par un texte orange ou par un filet orange comme celui dans la marge

Règles générales de conception d'une installation électrique
Raccordement au réseau de distribution publique MT
Raccordement au réseau de distribution publique BT
Bien choisir une architecture de distribution électrique
La distribution BT
Protection contre les chocs et incendies électriques
La protection des circuits
L’appareillage BT : fonctions et choix
La protection contre les surtensions
Efficacité Energétique de la Distribution Electrique
Compensation d’énergie réactive
Détection et atténuation des harmoniques
Les alimentations et récepteurs particuliers
Les installations photovoltaïques
La norme NF C 15-100 dans l’habitat
Recommandations pour l'amélioration de la CEM
Mesure

Sommaire

Tension de service Uc

Suivant le schéma des liaisons à la terre, la tension maximale de fonctionnement permanent Uc des parafoudres doit être égale ou supérieure aux valeurs indiquées dans le tableau de la Figure J24.

Parafoudre connecté entre Schéma des liaisons à la terre du réseau
TT TN-C TN-S IT avec neutre distribué IT sans neutre distribué
Conducteur de phase et conducteur neutre 1,1 Uo NA 1,1 Uo 1,1 Uo NA
Chaque conducteur de phase et PE 1,1 Uo NA 1,1 Uo  \sqrt 3 Uo  \sqrt 3 Uo
Conducteur neutre et PE Uo NA Uo Uo NA
Chaque conducteur de phase et PEN NA 1,1 Uo NA NA NA
NA : non applicable

Uo est la tension simple du réseau à basse tension.

Fig. J24Valeur minimale prescrite de Uc des parafoudres en fonction des schémas des liaisons à la terre (à partir du tableau 53C de la norme CEI 60364-5-53)

Les valeurs de Uc les plus courantes choisies en fonction du schéma des liaisons à la terre.

TT, TN : 260, 320, 340, 350 V

IT : 440, 460, V

Niveau de protection Up (à In)

Le niveau de protection Up « installé » généralement retenu pour protéger des équipements sensibles dans installations électriques 230/400 V, est 2,5 kV (catégorie de surtension II, cf. Fig. J25)

Note:

Si le niveau de protection prescrit ne peut pas être obtenu par le parafoudre de tête ou si des équipements sensibles sont éloignés (voir paragraphe 3.2.1) des parafoudres supplémentaires coordonnés doivent être mis en œuvre pour obtenir le niveau de protection requis.

Tension nominale de l’installation V[a] Tension de tenue aux chocs prescrite pour kV[c]
Réseaux triphasés[b] Réseaux monophasés à point milieu Matériels à l’origine de l’installation

(catégorie de surtension IV)

Matériels de distribution et circuits terminaux

(catégorie de surtension III)

Appareils d’utilisation et équipement

(catégorie de surtension II)

Matériels spécialement protégés

(catégorie de surtension I)

120 - 240 4 2,5 1,5 0,8
230/400[b]
277/480[b]
- 6 4 2,5 1,5
400/690 - 8 6 4 2,5
1,000 - Valeurs définies par les ingénieurs réseau

[a] Selon la CEI 60038.
[b] Au Canada et aux USA, pour des tensions supérieures à 300 V par rapport à la terre, la tension de tenue aux chocs correspondant à la tension immédiatement supérieure de la colonne est applicable.
[c] Cette tension de tenue aux chocs est applicable entre les conducteurs actifs et le conducteur PE.

Fig. J25Choix d’un équipement pour une installation conforme à la CEI 60364 (tableau 44B)


DB422483.svg
  • les matériels de la catégorie I sont des matériels particulièrement sensibles aux surtensions transitoires (appareils avec circuits électroniques, etc.).
DB422484.svg
  • les matériels de la catégorie II sont des matériels consommateurs d’énergie, alimentés à partir de l’installation fixe (appareils électrodomestiques, outils portatifs, etc.).
DB422485.svg
  • les matériels de la catégorie III sont des appareillages de l’installation fixe et des matériels à usage industriel avec un raccordement permanent à l’installation fixe.
DB422486.svg
  • les matériels de la catégorie IV sont utilisés à l’origine de l’installation (appareillages, appareils de mesures, compteurs électriques, etc.).

Fig. J26Catégorie de surtension des matériels


Le parafoudre a un niveau de protection en tension Up intrinsèque c.-à-d. défini et testé indépendamment de son installation.

En réalité, pour le choix de la performance Up d’un parafoudre, il faut prendre une marge de sécurité pour tenir compte des surtensions inhérentes à l’installation du parafoudre (cf. Fig. J27 et §4.1)

La performance Up « installé » doit être comparée à la tenue aux chocs des récepteurs.

Fig. J27Up « installé »

Nombre de pôles

Suivant le schéma des liaisons à la terre, il est nécessaire de prévoir une architecture du parafoudre assurant la protection en mode commun (MC) et en mode différentiel (MD).

  TT TN-C TN-S IT
Phase–neutre (MD) Recommandé[a] - Recommandé Non utile
Phase-terre (PE ou PEN) (MC) Oui Oui Oui Oui
Neutre-Terre (PE) (MC) Oui - Oui Oui[b]

Fig. J28Besoin de protection selon le schéma des liaisons à la terre

Note

surtension de mode commun

Une protection de base consiste à installer un parafoudre en mode commun entre les phases et le conducteur PE (ou PEN), quel que soit le type de schéma des liaisons à la terre utilisé

surtension de mode différentiel

Dans les schémas TT et TN-S, la mise à la terre du neutre conduit à une dissymétrie due aux impédances de terre qui entraîne l’apparition de tensions de mode différentiel, bien que la surtension induite par un coup de foudre soit de mode commun.

Parafoudres 2P, 3P et 4P

(cf. Fig. J29)

  • Ils sont adaptés aux schémas IT, TNC et TNC-S.
  • Ils fournissent seulement une protection contre les surtensions de mode commun.

Fig. J29Parafoudres 1P, 2P, 3P, 4P

Parafoudres 1P + N, 3P + N

(cf. Fig. J30)

  • Ils sont adaptés aux schémas TT, TN-S, TN-C.
  • Ils fournissent une protection contre les surtensions de mode commun et de mode différentiel.

Fig. J30Parafoudre 1P + N, 3P + N